Reference

Actualités

Les chemins de fer et les municipalités fonctionnent en harmonie

(mai 2004)

EDMONTON, le 31 mai 2004 ? Lundi après-midi, les pouvoirs publics municipaux et les chemins de fer canadiens ont inauguré un site Web conjoint où sont versés une foule de renseignements sur les chemins de fer marchandises et voyageurs et les collectivités qu?ils servent ainsi que leurs personnes-ressources, et sur les efforts qui sont en cours en vue de prévenir ou de régler les problèmes de voisinage qu?ils doivent résoudre ensemble.

Le site, www.voisinage.ca, a été inauguré lors de la conférence annuelle de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), dans le cadre d?un suivi assuré par les coprésidents Cynthia Lulham, conseillère municipale de Westmount, et John Dalzell, vice-président Gestion des risques au CN.

John Trasolini, maire de Port Moody, Gaetan Royer, directeur municipal, et Rick Poznikoff, des Relations avec la collectivité du Chemin de fer Canadien Pacifique, ont mesuré leur talent à la résolution de problèmes dans une étude de cas, ce qui les a aidés à mieux comprendre les besoins les uns des autres, les méthodes qu?ils utilisent et les mesures qu?ils ont prises, reconnaissant qu?il en va de « leur propre intérêt ».

« Les relations entre les chemins de fer et les collectivités étaient caractérisées par des lacunes en matière de communication tout comme par les bonnes intentions. Le manque d?information entraîne habituellement de la méfiance, dit le maire Trasolini. Port Moody est une ville où la participation de la collectivité, les groupes de travail et la participation générale aux activités d?administration des élus tiennent une place importante. La mise sur pied d?un comité consultatif communautaire par le chemin de fer et la collectivité a en fin de compte permis d?améliorer les relations qui se dégradaient. »

Selon le maire, les gens de Port Moody ont compris que « la présence des chemins de fer est indispensable, car ceux-ci jouent un rôle important? et les résidents ont le droit d?aspirer à la jouissance paisible des lieux. Les deux doivent donc coexister ».

Les questions de voisinage vont de l?incidence des vibrations et du bruit inhérents à l?exploitation ferroviaire et à la marche au ralenti des locomotives sur les gens qui vivent à proximité des voies ferrées, aux obstructions aux passages à niveau en passant par les questions d?utilisation des terrains et de zonage. « Les chemins de fer desservent leurs clients, qu?il s?agisse de transport voyageurs ou marchandises, au moyen d?un réseau de liaisons ferroviaires qui, par définition, relient de nombreuses collectivités situées le long de leurs lignes. La clé de la réussite pour tous consiste à faire en sorte que le trafic soit acheminé sans anicroche et en toute sécurité », dit M. Poznikoff.

La FCM représente 1 100 administrations municipales d?un océan à l?autre; l?Association des chemins de fer du Canada réunit pour sa part 60 membres représentant presque tous les chemins de fer voyageurs et marchandises en exploitation au Canada. Le secteur ferroviaire canadien achemine plus de 321 milliards de tonnes-kilomètres commerciales de marchandises en transport intérieur et international ainsi que 54 millions de voyageurs et de navetteurs chaque année.

Personnes-ressource :

Massimo Bergamini
Fédération canadienne des municipalités
613-241-5221 ext. 247

Roger Cameron
Association des chemins de fer du Canada
613-564-8097
rogerc@railcan.ca